• 07 68 26 70 54
  • contact@idevart.fr

N° SIREN : 803672112

Près de 47% de tous les sites Web infectés contenaient une ou plusieurs portes dérobées, permettant aux attaquants de conserver l’accès aux environnements compromis après l’infection initiale, selon le site  Sucuri.

Bien souvent à cause du téléchargement de thèmes ou extensions WordPress issus de plateformes douteuses.

Une étude de 2003 a révélé qu’il y avait une attaque toutes les 39 secondes en moyenne sur le Web.

Les noms d’utilisateur et les mots de passe non sécurisés se placent en tête des facilitateurs de piratage informatique réussies.

Lorsque votre site Web a été piraté, plus tôt vous pourrez identifier le problème, meilleures seront vos chances de le résoudre.

Idevart vous propose aujourd’hui de découvrir quelques signes qui pourraient vous alerter sur un piratage effectif de votre installation WordPress et autres éléments qui pourraient s’y trouver.

Si vous remarquez l’un de ces 6 signes présents sur votre site Web, contactez immédiatement votre webmaster ou l’agence web Idevart pour obtenir de l’aide.

1. Ralentissements importants du site

Les ralentissements de site Web n’est pas nécessairement dû à un piratage informatique mais ça pourrait être une piste à exploiter si au cours de votre investigation vous n’auriez pas réussi à trouver un problème manifeste.

Votre site Web utilise les ressources de votre serveur Web pour exécuter ses activités habituelles telles que l’affichage de contenu aux visiteurs. 

Lorsque des pirates informatiques pénètrent dans votre site, ils l’utilisent pour exécuter leurs propres activités malveillantes qui nécessitent généralement beaucoup de ressources.

Leurs activités consomment les ressources de votre serveur qui seraient autrement dédiées au fonctionnement de votre site. Cela réduit ses performances et le ralentit.

2. Vous ne pouvez plus accéder à l’administration de votre site internet

Le fait de ne plus pouvoir accéder à son panneau d’administration ne signifie évidemment pas à tous les coups que votre site internet a été piraté, mais les signes ne trompent pas.

Lorsque des pirates ont accès à votre site, ils suppriment vos privilèges d’administrateur en supprimant votre compte. Si vous ne parvenez pas à vous connecter et que vous constatez que votre compte n’existe pas, vous pouvez être sûr que votre site est piraté.

Je me souviens d’un client de l’agence web Idevart professionnel de santé qui a connu ce genre de situation avec un site internet qui n’avait pas été réalisé par Idevart.

Il était certain qu’il s’agissait d’un piratage et non d’un oubli de mot de passe ou autre puisque le pirate s’était également permis d’intégrer de la publicité dommageable pour son image de marque.

La première chose à faire pour vous ou votre webmaster est alors d’aller modifier la base de donnée de votre installation WordPress en tenant d’y insérer les bonnes informations de connexion à votre site web puis de mettre intégralement à jour votre installation de WordPress (Ou autre si votre site n’a pas été installé avec la solution WordPress) afin d’en assainir les fichiers.

Enfin, je vous conseille aussi de jeter un oeil sur les mises à jours de votre thème et de vos extensions WordPress, quitte à les changer si nécessaire.

3. Vous recevez une alerte de votre compte Google search console

Je vous conseille sérieusement de posséder un compte Google Search Console pour votre site internet, notamment pour prévenir d’éventuelles failles pouvant risquer de compromettre la sécurité de votre site web.

L’un d’eux est qu’il surveille votre site Web pour les logiciels malveillants et autres types d’infections.

La console de recherche Google vous envoie une notification par e-mail si elle détecte une infection en parcourant vos pages, par un logiciel malveillant sur le site Web.

Google affiche également un signe d’avertissement aux visiteurs qui tentent d’accéder à votre site.

La Search Console est généralement utilisée pour surveiller le trafic et l’indexation de votre site Web, c’est aussi une excellente ressource «comment savoir si vous avez été piraté».

Si un code malveillant est injecté dans une page explorée par Google, le moteur de recherche vous signalera immédiatement par e-mail.

Si vous recevez un drapeau de la console de recherche, il est impératif que vous suiviez rapidement ses instructions pour éviter que votre page ne perde son classement dans les moteurs de recherche.

4. Votre hébergeur prend des mesures sur votre site

De la même manière que la console de recherche analysera vos pages, la plupart des hébergeurs Web les analyse également périodiquement pour protéger leurs propres serveurs.

Votre hôte vous a peut-être envoyé un e-mail indiquant que votre compte a été désactivé ou suspendu.

En effet, une infection sur le serveur de votre site internet peut également se répandre sur d’autres serveurs dans le cas d’un hébergement mutualisé.

Votre hébergeur peut avoir reçu des rapports de visiteurs du site indiquant que votre site a été piraté, leurs propres outils de sécurité automatisés peuvent les avoir alertés ou ils peuvent avoir reçu des alertes de systèmes automatisés extérieurs à leur propre entreprise.

Dans les deux cas, ils mettront généralement immédiatement votre site hors ligne.

Pour cette raison, il est important de rapidement pouvoir disposer d’une sauvegarde intégrale de votre site internet afin de le récupérer et revenir a sa version antérieure à l’infection de celui-ci.

5. Votre outil d’analyse de trafic affiche un pic soudain provenant de l’étranger

De nombreux piratages trouvent leur origine dans les pays de l’est comme l’Ukraine, la Russie ou en Asie avec la Chine ou le Vietnam.

Si votre site internet n’est pas destiné à ces pays mais que vous constatez des pics de trafic massifs en provenance d’eux, il y a de fortes chances que vous ayez été piraté ou que quelqu’un soit en train de vous pirater.

Pour empêcher une adresse IP étrangère d’envoyer un ping à votre site, vous pouvez toujours essayer de bloquer certains territoires avec l’aide de votre hébergeur.

Vous pouvez également installer un outil d’authentification tel que “Google Authenticate” pour qu’il soit beaucoup plus difficile pour les mauvais acteurs d’accéder à votre site.

5. Google marque votre site comme trompeur ou non sécurisé

Google donne la priorité à la satisfaction et à la sécurité de ses utilisateurs. Ils surveillent et analysent constamment les sites à la recherche de logiciels malveillants.

Google supprime souvent simplement les sites piratés des résultats de recherche. 

Mais dans certains cas, le site peut toujours être répertorié, mais il sera signalé par un message indiquant que “Ce site peut être piraté” ou “Ce site peut endommager votre ordinateur”. 

“Ce site peut endommager votre ordinateur” signifie que Google a détecté des logiciels malveillants sur le site et si vous visitez le site, vous le faites à vos risques et périls et vous verrez l’avertissement Google contre les logiciels malveillants si vous cliquez dessus, ce qui est censé vous alerter que le site est actuellement dangereux.

 

 

Je suis développeur PHP/Symfony de formation, diplômé et fort de plusieurs formations en développement web. J'exerce le métier de concepteur / développeur de site internet spécialisé WordPress sous le statut d'auto-entrepreneur. Vous avez besoin d'un site internet? Demandez votre devis gratuit au 07.68.26.70.54

Un excellent CMS, WordPress est excellent dans ses fonctionnalités qui atteignent les larges variations de plugins. 

WordPress est bon en soi, mais les plugins facilitent la vie.

Avec des milliers de plugins WordPress actuellement sur le marché, il est important de se rappeler que tout n’est jamais bon à prendre et qu’il vaut mieux avoir un minimum de connaissance pour utiliser les applications gratuites qui circulent sur le net et en particulier les plugins WordPress.

Voici un ensemble de 6 éléments à connaître avant de commencer à installer vos extensions préférées sur votre site internet sous WordPress:

Gardez les plugins à jour

Je ne le dirais jamais assez, et plus de 60% des sites internet de refonte ou à dépanner que j’ai eu à gérer étaient plus ou moins exposés aux piratage surtout par négligence dû au manque de mise à jour de l’application et de ses extensions.

La fonctionnalité et la sécurité de votre site dépendent principalement de la mise à jour régulière de vos plugins.

Les plugins obsolètes sont plus susceptibles de menacer votre site internet.

Vous devez donc toujours vous assurer que tous vos plugins WordPress sont mis à jour, pour cela, je vous invite vivement à découvrir les notifications régulières de mises à jour automatiquement proposés pour votre installation WordPress mais aussi vos plugins et thèmes.

Attention par ailleurs à ne pas télécharger n’importe quel extension car toutes ne proposent pas de mises à jours régulières, ce qui est un indice de qualité non-négligeable.

Rechercher des plugins uniquement auprès de sources fiables

Une grosse erreur que font de nombreux utilisateurs de WordPress est qu’ils téléchargent les plugins et les thèmes premium à partir de sources inconnues.

Il n’y a aucun problème à préférer les plugins premium, mais il est impératif que vous n’utilisiez que des sources fiables.

Si vous choisissez les endroits peu fiables au prétexte que vous feriez des économies, il se pourrait finalement que vous ayez à le payer chèrement par la suite.

Après avoir téléchargé un thème premium gratuit à partir d’un site douteux, vous pourriez alors vous retrouver avec ce que l’on appelle un “backdoor” et ruiner votre travail et gravement infecter votre site internet.

Les backdoors (ou « portes dérobées » en français) sont des morceaux de code ou des mécanismes spécifiquement conçus pour fournir un point d’accès ultérieur à un site (ou à un système). Lorsqu’un code malveillant est exécuté sur un système, il peut en effet ouvrir des « portes » pour faciliter l’accès au pirate et donc contourner l’authentification habituelle.

Par ailleurs, certains sites Web peuvent avoir sélectionné des codes malveillants avec leurs plugins gratuits. Lorsque vous les installez et les activez sur votre site, vous infectez votre site Web sans le savoir.

Pour éviter au maximum de se retrouver avec un thème ou extension WordPress infecté, l’idée est avant tout de n’installer que des extensions populaires et bien notées depuis le répertoire officiel des extensions WordPress (https://fr.wordpress.org/plugins/).

Limitez le nombre d’extensions installés sur votre WordPress

Rappelez-vous que la qualité doit toujours être préférée à la quantité. Plus vous avez d’extensions activées sur votre installation WordPress, plus ils utiliseront de bande passante sur un serveur Web. Vous devriez opter pour l’installation de plugins de qualité qui sont réellement utiles pour votre site internet.

Les extensions WordPress sont là pour répondre à un besoin sépicifique de fonctionnalité supplémentaire pour vos besoins en efficacité de votre site internet, mais plus il sont nombreux et offrent de fonctionnalité et plus votre site internet sera lent et moins performant et exposé au faille de sécurité.

Supprimez les extensions à l’origine de “conflits” avec d’autres

Étant donné que chaque plugin provient d’un développeur différent, il est presque impossible de garantir que le code derrière un plugin ne sera pas en conflit avec celui d’un autre plugin, d’un thème ou d’une version de WordPress! En conséquence, si vous travaillez avec un arsenal de plugins, il est presque inévitable qu’un conflit finisse tôt ou tard (s’il ne l’a pas déjà fait) causer des erreurs visuelles ou fonctionnelles sur votre site Web en direct.

La meilleure façon de prévenir pareille situation, c’est d’adopter à la fois des mesures préventives et des compétences de dépannage pour résoudre les conflits entre extension qui peuvent gravement nuire au fonctionnement de votre site internet.

Méfiez-vous par exemple des extensions qui n’auraient pas été mis à jour par le développeur depuis plus de six mois, il y a de fortes chances qu’il contienne du code obsolète.

De plus, évitez également les plugins qui n’existent plus. Ceux-ci sont à peu près garantis pour vous causer des problèmes à long terme.

Comment choisir entre une extension gratuite ou premium ?

Le plus grand avantage d’une extension et/ou thème WordPress gratuit est le coût, gratuit. Cela offre plus de chance aux personnes souhaitant se lancer dans une activité en ligne sans grand budget.

Cependant, entendre le mot gratuit rend beaucoup de gens prudents. Pourquoi quelqu’un vous offrirait-il un thème WordPress gratuit alors que d’autres vendent des thèmes premium? Où est le piège?

Une extensions chère, n’est pas forcément une bonne extension car tout dépend de son author et de son sérieux dans le suivi de son plugin.

Les extensions gratuites issues de la plateforme officielle de WordPress sont en réalité soumis à un examen strict de qualité et sécurité assez élevé. 

Les extensions ne sont pas faciles à réaliser, alors pourquoi certaines développeurs les proposent-elles gratuitement?

L’une des raisons pour lesquelles une extension WordPress est gratuite est surtout pour faire connaître leur nom, faire de la publicité ou augmenter l’exposition de la marque

Les extensions gratuites intègrent souvent l’utilisation de liens dans le pied de page, connectant l’instance du thème au site Web du développeur d’origine.

Tous ceux qui téléchargent l’extension et l’utilisent exposent leur public à ce lien, générant plus de trafic vers le site Web du développeur (et créant des backlinks pour le référencement ).

Préférez l’installation de plugins de qualité

Le premier problème auquel un utilisateur débutant serait confronté est de savoir comment reconnaître la qualité de n’importe quel plugin dans un groupe? Il existe quelques facteurs, discutons ci-dessous:

  • Le nombre de téléchargement: Ceci est un gage de qualité assez simple à déceler mais cela ne suffit pas toujours.
  • Note moyenne: D’après les utilisateurs précédents, vous devez vérifier la note moyenne pour décider si vous devez ou non utiliser le plugin.
  • Avis: Les plugins reçoivent généralement des avis des utilisateurs de WordPress. N’hésitez pas à les parcourir afin de prendre connaissance en profondeur de la réactivité ou non du développeur.
  • Développeur: L’expérience et la réactivité du développeur sont de bons indices à prendre en compte pour faire un choix d’extension premium. Patientez un peu avant de donner une chance aux nouvelles extensions qui connaîtront de nombreuses corrections au court de leurs existences ou disparaîtront du marché dans les premiers mois.
  • Preuve de support actif: vérifiez si le plugin offre un support d’aide réactif à ses clients. Méfiance, si vous ne recevez pas de réponse après une question posée au développeur avant un éventuel achat. De plus, rien n’affirme que votre extension fonctionnera longtemps si le développeur ne propose pas de support d’aide.

Idevart espère que vous en savez désormais un peu plus sur les extensions WordPress dans le but d’améliorer l’efficacé et la productivité mais aussi la sécurité de votre site internet WordPress.

L’agence Idevart conçoit et réalise votre site WordPress mais pas que, nous vous proposerons un certain nombre d’extension dont la qualité à été éprouvée et certifiée par des tests effectués par nos soins.

Ne prenez pas le risque de perturber les performance et/ou la sécurité de votre site internet par des choix d’extensions hasardeux, faites-nous part de vos questions via notre page contact, nous nous ferons un plaisir de vous répondre.

Je suis développeur PHP/Symfony de formation, diplômé et fort de plusieurs formations en développement web. J'exerce le métier de concepteur / développeur de site internet spécialisé WordPress sous le statut d'auto-entrepreneur. Vous avez besoin d'un site internet? Demandez votre devis gratuit au 07.68.26.70.54

Le site wpsec.com/scan est un excellent début pour commencer à tester la sécurité de votre site avec les plugins qui pourraient éventuellement exposer votre site internet WordPress aux piratages.

Cet article explique comment vous pouvez tester si votre site WordPress est vulnérable et quelles précautions prendre avant de devenir la proie d’une attaque.

Selon W3Techs, WordPress fait tourner 40% de tous les sites web sur Internet, vous le comprendrez donc pourquoi les sites Web WordPress deviennent de plus en plus une cible privilégiée pour les pirates qui cherchent à s’amuser à percer à jour les défenses de votre installation WordPress.

Des millions de sites WordPress ont été victime d’attaques informatiques durant l’année 2020, selon l’entreprise de cyberdéfense Defiant, à l’origine du pare-feu web Wordfence.

Cette soudaine recrudescence d’attaques s’est produite après que des pirates ont découvert et commencé à exploiter une vulnérabilité de type “zero-day” dans “File Manager”, un plugin WordPress populaire, installé sur plus de 700 000 sites.

Pour un pirate informatique, il vaut également la peine d’investir du temps et de l’argent dans l’identification des vulnérabilités, car des millions de sites à travers le monde utilisent WordPress, et être capable de compromettre l’un d’entre eux peut vous amener à être en mesure de le répliquer pour d’autres sites avec la même vulnérabilité.

Le site Web wpscan.com répertorie tous les exploits et vulnérabilités connus et les classe sous WordPress Core, Thèmes et Plugins.

Cet article explique comment vous pouvez tester si votre site WordPress est vulnérable et quelles précautions prendre avant de devenir la proie d’une attaque.

Faites attention à vos extensions WordPress

Selon un rapport Wordfence, en 2020, des pirates informatiques ont exploité un bug dans Duplicator, un plugin qui permet aux administrateurs de sites d’exporter le contenu de leurs sites.

Le bug, corrigé dans la version 1.3.28 du plugin, a permettait aux attaquants d’exporter une copie du site, d’où ils pouvait alors extraire les informations d’identification de la base de données, puis pirater le serveur MySQL sous-jacent d’un site WordPress.

Pour aggraver les choses, Duplicator est l’un des plugins les plus populaires de WordPress, avec plus d’un million d’installations au moment où les attaques ont commencé, vers le 10 février 2020. Duplicator Pro, la version commerciale du plugin, installée sur 170 000 sites supplémentaires, était également affectée.

De nombreux plugins gratuits pour WordPress, peut-être obsolètes, vulnérables, mal codés et peuvent ne plus être pris en charge par une équipe de développement active.

Cela signifie que l’utilisation d’un tel plugin peut être préjudiciable à la sécurité de votre site Web et peut vous conduire à gravement menacer la sécurité de votre site en raison des failles de ce plugin.

Installez toujours des plugins qui ont de bonnes critiques, de bonnes notes, sont compatibles avec votre version actuelle de WordPress et qui sont régulièrement mis à jour par une équipe de développeurs active.

Vous pouvez voir les détails du plugin et les inspecter avant de l’intégrer à votre site Web.

Attention au codage de vos thèmes

La même chose s’applique aux thèmes WordPress.

Lisez toujours les critiques de thèmes et voyez leur note avant de choisir un thème.

De plus, ce n’est pas parce que vous payez pour un thème qu’il est plus sécurisé ou qu’il n’a pas de vulnérabilités, le seul avantage sera que vous pourrez contacter les développeurs pour corriger les failles de votre thème ou le mettre à jour.

Un mauvais codage dans les thèmes peut conduire votre site à devenir lent ou à l’ouvrir aux pirates pour l’exploiter.

Mettez à jours votre installation, thème et plugins WordPress

Gardez toujours votre version principale de WordPress et tous les autres thèmes et plugins à jour.

Vous pouvez le faire manuellement ou si votre hébergeur vous fournit un programme d’installation automatique, vous pouvez aussi autoriser le programme d’installation automatique à mettre à jour WordPress, les thèmes et les plugins via une commande cron programmée.

Garder votre site synchronisé avec la dernière version empêchera les pirates d’exploiter d’anciennes vulnérabilités, pour lesquelles un correctif est déjà disponible.

Bien qu’il s’agisse d’une contre-mesure très simple et facile, la mise à jour d’un élément de votre CMS peut contribuer grandement à garantir la sécurité.

Pensez à sauvegarder votre base de donnée et vos fichiers

Sauvegardez toujours votre site régulièrement et maintenez un emplacement de sauvegarde à distance en cas de sinistre ou d’endommagement de votre site.

Garder un emplacement de sauvegarde à distance est idéal, de sorte que vous “ne gardiez pas tous vos œufs dans le même panier”.

Avant de vous lancer dans un quelconque projet de réalisation de site internet, assurez-vous de pouvoir régulièrement sauvegarder votre site internet et le restaurer en cas de grave problème.

Certains hébergeurs (Comme notamment LWS) vous permettent de bénéficier de sauvegarde régulière afin de pouvoir récupérer votre base de donnée et/ou vos fichiers en un clic mais aussi de sauvegarder et télécharger des parties de votre site Web séparément, sous forme de fichier compressée zip récupérable de l’ensemble de votre site Web dans un seul fichier.

Testez votre installation WordPress, thème et extension

L’agence web Idevart vous propose de tester et corriger les vulnérabilités connus de votre installation WordPress avant les pirates mais vous pouvez également le faire vous-même en vous servant de certains outils d’audit de sécurité disponibles en ligne.

Voici deux plateformes utiles qui vous aideront à rapidement détecter d’éventuelles failles:

1 – wpsec.com

2 – wpscan.com

3 – hackertarget.com/wordpress-security-scan/

Des outils en ligne gratuits Wordfence Security analyseront votre site Web et suggéreront des mesures de sécurité.

Ils vous alerteront également de toute faille majeure du système et indiqueront également les versions obsolètes de WordPress. Mieux vaut analyser votre site Web avant les pirates.

Je suis développeur PHP/Symfony de formation, diplômé et fort de plusieurs formations en développement web. J'exerce le métier de concepteur / développeur de site internet spécialisé WordPress sous le statut d'auto-entrepreneur. Vous avez besoin d'un site internet? Demandez votre devis gratuit au 07.68.26.70.54

Vous vous lancez dans le e-commerce avec un minimum de préparation, et vous êtes accompagné d’un professionnel digne de ce nom auquel vous pourrez déléguer les tâches que votre initiative va nécessiter ?

Alors vous êtes au bonne endroit.

Si vous êtes actuellement propriétaire d’un commerce électronique ou souhaitez le devenir, alors vous savez à quel point ce n’est pas aussi facile qu’il n’y paraît.

je veux aujourd’hui vous parler des erreurs les plus communément commises au cours de la mise en place et la gestion d’une boutique en ligne.

1. Ils ne connaissent par leurs publics cibles

Si vous ne prenez pas la peine d’analyser les besoins du marché, en cherchant à cerner et comprendre ce que recherchent les consommateurs en tentant de répondre a leurs frustrations, vous n’arriverez pas à cibler au mieux les personnes susceptibles d’acheter vos produits.

Vous risquez au contraire de perdre un temps précieux à commercialiser un produit peut-être déjà vendu par la plupart de vos concurrents qui sont, pour certains, sur le marché depuis plus longtemps que vous.

Vous ne devez pas lancer une boutique en ligne un état d’esprit dont le but prédominant est le profit car vous prendriez alors le chemin que prennent la plupart de ceux qui vont vers un échec certain.

Le bon état d’esprit est d’avoir en permanence l’intention d’offrir des produits inédits et un service irréprochable à votre public cible.

2. Ils négligent le “passage obligé” de l’étude de marché

Est-ce que vous seriez capable de partir dans un pays qui vous est totalement inconnu, avec vos seul bagages , votre argent et “la fleur au fusil” sans vous être renseigné avant sur ce nouvel environnement ?

C’est pourtant ce que font beaucoup de propriétaire de site e-commerce qui se lancent dans l’aventure de la vente en ligne sans assurer leur retour sur investissement notamment en connaissant le potentiel de leur produit après étude du marché.

Pour faire une étude de marché efficace, sans forcément être obligé de le confier à un professionnel onéreux est indispensable pour savoir où vous mettez les pieds en minimisant les risques d’échecs.

Vous pourriez-vous même faire une sérieuse étude du marché préalable à la commercialisation d’un produit , en vous auto-formant et en faisant de longues recherches sur différentes plateformes disponibles.

Une bonne méthode pourrait consister à réaliser un site internet proposant gratuitement des articles sur différents produits qui vous offre la possibilité d’analyser son trafic et les précieuses informations qui s’y rapportent afin d’identifier les pages de produits parmi les visitées et qui constitueront les meilleurs potentiels de commercialisation.

Vous pourriez aussi vous documenter un maximum sur les goûts et les comportements des consommateurs via les réseaux sociaux, en faisant partie de groupe Facebook, en scrutant les commentaires vidéo de la plateforme YouTube etc.

Plus vous obtiendrez d’informations sur votre analyse du marché autour des produits que vous souhaiteriez vendre, plus vous feriez les bons choix de produits à commercialiser en minimisant vos risques d’échecs.

3. Ils ne pas définissent pas leurs publics cibles

Nombreuses sont les règles à suivre pour ne pas prendre un mauvais chemin au lancement de votre site e-commerce ou dropshipping.

Plus votre équipe sera réduite pour la mise en place et la gestion de votre boutique en ligne, plus ce travail sera chronophage et rendra difficile l’idée de “pouvoir faire machine arrière” après autant de dépense de temps et d’argent si dès le départ vous vous êtes lancé sans vraiment savoir que vous faisiez.

L’une des erreurs que vous pourriez faire serait par exemple de ne pas définir un public cible ou un solide budget avec marge de dépassement.

Définir un public cible vous permettra de ne pas dépenser votre énergie de des supports de communication qui ne parleront jamais de la même façon à un public jeune qu’à un public plus âgé.

Vous seriez par exemple moins susceptible d’utiliser un média vidéo sous forme humoristique pour vous adresser à un public âgé qu’à un public plus jeune.

Réfléchissez aux problèmes que vous souhaitez résoudre pour vos clients cible. Au fur et à mesure que vous collecterez plus d’informations vous pourrez adapter vos recherches et les affiner aux personnes qui seraient plus susceptible d’acheter chez vous.

Enfin, pour vous aider à comprendre l’importance de cibler les bonnes personnes , sachez que 51 % des consommateurs pensent que les marques envoies trop peu de contenu non pertinent.

A vous de vous démarquer de cette écrasante proportion.

4. Ils ne font pas de recherches sur les prix du marché

Non, vous ne pouvez pas proposer les prix que vous voulez pour les produits de votre site e-commerce.

Avez-vous fait de sérieuses recherches sur les prix appliqués par vos concurrents et les prix du marché ?

Si ce n’est pas le cas, là encore vous êtes susceptible de délivrer de mauvaises informations à vos clients qui s’empresseront dès lors de chercher moins cher ou plus sérieux ailleurs.

Le but des recherches pour appliquer les meilleurs prix pour vos produits est aussi de vous servir dans le sens où si vous proposez un produit plus rare ou de meilleure qualité que vos concurrents, vos clients pourraient être susceptibles de payer plus cher, pour, par exemple un type de fabrication unique, des ingrédients éthiques, ou plus sains.

5. Ils utilisent de mauvaises solutions pour leurs sites internet

J’ai pour habitude d’utiliser WooCommerce de WordPress pour la réalisation de certains sites e-commerce de mes clients, mais je suis aussi capable réaliser les sites e-commerce à l’aide d’autres technologies.

Je pense par exemple à Prestashop, Magento ou encore Drupal.

Mais il faut être conscient que toutes ces solutions ne seront pas adaptées à toutes les bourses et que certains clients mal informés peuvent avoir établis leur plan de lancement sans prise en compte des perspectives d’évolutions de leurs boutiques en lignes.

Ces solutions peuvent par exemple être attrayant au début mais ensuite vous surprendre avec des coups cachés , qui les rendront souvent bien plus chers que ce à quoi vous vous attendiez.

Les clients ayant de faibles connaissances dans l’univers du commerce en ligne se retrouvent alors parfois piégés par des dépenses plus importantes et imprévues.

La bonne plateforme de commerce électronique évoluera avec votre entreprise, avec des fonctionnalités dont vous aurez besoin à mesure que vous évoluerez et vous développerez.

6. Ils n’investissent pas dans la sécurité de leurs sites internet

Je suis souvent sidéré par la négligence des propriétaires de sites internet et boutique en ligne au sujet de la sécurité de leurs sites internet.

Même après de sérieuses explications sur l’importance d’investir dans une bonne sécurité pour leurs sites internet, nombreux sont les clients qui n’y prêtent pas attention sur le long terme.

La sécurité d’un site internet devrait toujours être considéré comme un investissement plutôt que comme un coût.

En effet, le métier des pirates informatiques est de tenter détourner la sécurité des applications en ligne peu protégés et en tant que métier, ces gens passent leurs temps à investir à la fois beaucoup de temps et d’argent dans l’exploitation de votre négligence.

Pourtant, vous n’auriez pas forcément à devoir dépenser des fortunes pour la sécurité de votre site internet en suivant des règles de base simples, qui ne seraient peut-être pas suffisant pour les sites internet de tailles plus importantes.

La sécurité minimum d’une boutique en ligne est d’avoir un certificat SSL pour protéger les paiements de vos clients, une extensions de sécurité basique disponible pour les sites utilisant WordPress.

Photo de Karolina Grabowska provenant de Pexels

Je suis développeur PHP/Symfony de formation, diplômé et fort de plusieurs formations en développement web. J'exerce le métier de concepteur / développeur de site internet spécialisé WordPress sous le statut d'auto-entrepreneur. Vous avez besoin d'un site internet? Demandez votre devis gratuit au 07.68.26.70.54
Vous souhaitez être recontacté ?