Les mises à jour météorologiques de l’application Dark Sky seront encore disponible jusqu’à la fin du mois de juillet 

Dark Sky était une application Android gratuite et téléchargeable via l’App store vous pouviez auparavant bénéficier d’un essai gratuit avant abonnement à hauteur de 2,99 $ par an. Dès ce Mercredi matin, il n’était plus possible de le trouver.

Voici ce que l’équipe de Dark Sky indique sur son site internet:

Le service aux utilisateurs et aux abonnés actuels de l’application Android sera maintenu jusqu’au 1er août 2020, date à laquelle l’application sera stoppée. Les abonnés qui seront actifs à ce moment-là recevront un remboursement complet. Les prévisions météorologiques, les cartes et les intégrations disponibles sur le site Web de Dark Sky seront également stoppées le 1er août 2020.

Apple qui a racheté l’Application, avait fait une annonce au mois de Mars qui annonçait des changements à venir concernant Dark Sky «le service aux utilisateurs existants se poursuivra jusqu’au 1er juillet 2020, date à laquelle l’application sera fermée». L’annonce affirmait également que les utilisateurs existants recevraient alors un remboursement de leur abonnement.

La marque à la pomme vous propose cependant un sursis d’encore un mois pendant lesquels vous pourrez migrer vers une application différente.

Pour les services et applications qui utilisent les données météorologiques de Dark Sky via son API, vous avez encore jusqu’à la fin de l’année 2020 pour l’utiliser et migrer vers un autre API.

Un Spyware dangereux et évolutif risque de devenir un sérieux problème pour votre téléphone

FakeSpy ça vous parle? Découvert en 2017 pour la première fois, FakeSpy serait désormais en passe de devenir un sérieux problème pour la sécurité de votre téléphone.

FakeSpy se propage par hameçonnage via SMS, en utilisant appareil infecté comme vecteur de propagation.

A ses débuts, ce malware sévissait surtout sur le continent asiatique, mais semble désormais attaquer les appareils des utilisateurs d’Android dans le monde entier.

Il semblerait que la force de FakeSpy réside dans la personnalisation de ses attaques ce qui le rend plus insidueux et dangereux, les utilisateurs Européens n’en sont pas épargnés.

Qu’il s’agisse de vos données bancaires, d’informations personnelles, de vos sms ou autres formes de communications, tout y passe, le virus vous volera vos données si vous n’y prenez pas garde.

La dernière vague d’attaques de FakeSpy a été analysée par des chercheurs en cybersécurité de Cybereason, qui affirment que celle-ci aurait des « traits » similaires  à l’opération de piratage à grande échelle « Roaming Mantis ».

FakeSpy s’adapte et évolue avec le temps, ce qui rend sa dangerosité encore plus imprévisible, il semblerait donc que son (ou ses) auteur(s) aient investi sur la durée dans leurs campagnes de piratage international.

Le procédé d’installation impliquant une attaque du malware est assez simple, il va s’agir d’un SMS que vous recevez sur votre smartphone prétendant que vous auriez manqué un colis postal ou une livraison, ne vous méfiant pas, vous cliqueriez alors un lien de redirection vers un faux site internet vous invitant à télécharger une application déguisée en service postal local, vous voilà pris dans leur filet.

La dernière grande attaque d’envergure s’est répandue à travers le continent asiatique ciblant des utilisateurs japonais, coréens mais aussi l’Europe avec des utilisateurs allemands, français ou encore anglais et enfin l’Amérique avec des utilisateurs américains.

L’application téléchargée est si indétectable qu’on s’y tromperait, son rôle à pour but de servir d’intermédiaire en une fausse page de site internet officielle et le vrai site internet postal, en somme le principe de base d’une attaque au phishing.

Le logiciel malveillant demande également un certain nombre d’autorisations dont il a besoin pour fonctionner sur votre appareil, exactement comme vos autres applications mais cela n’éveillera certainement pas vos soupçons étant donnée que vous autorisez par habitudes l’utilisation de votre smartphone par les applications que vous téléchargez.

Une fois installé  sur votre appareil Androïd, le programme, en bon logiciel espion va voler vos informations personnelles, comprenant votre identité, vos contacts, vos informations financières ainsi que la surveillance de vos sms.

FakeSpy va également avoir la même fonction que certain spyware ayant servi sur les réseaux social comme un spécimen que nous pouvions trouver sur Facebook et qui se faisait passer pour votre ami.

Les auteurs  du Spyware mettent régulièrement à jour leur programme, ce qui implique qu’ils doivent certainement en tirer d’énormes bénéfices.

FakeSpy est actif depuis plus de 2 ans ne manquera pas d’infecter votre appareil si vous pensez qu’il ne pourrait pas vous atteindre.

Pour éviter d’en être victime, méfiez-vous des SMS qui vous inviteraient à télécharger une tierce application sur votre appareil et n’autorisez pas à n’importe quel application tous les droits d’utilisation de vos appareils.

Facebook renonce à la poursuite de son réseau social de partage de collections de photos

C’est acté, Facebook va finalement renoncer à Hobbi, sa récente application expérimentale de partage de collections photos, qui partageait les codes du célèbre réseau social d’images.

Le réseau social a récemment informé ses utilisateurs de la disparition imminente de l’application le 10 juillet au plus tard.

Hobbi qui est le résultat d’un projet développé par la division New Product Expérimentation du géant des réseaux sociaux, lancée par Facebook en juillet 2019, n’a pas rencontré le succès attendu, avec moins de 9000 téléchargements.

Hobbi qui est un programme basé sur les codes de Pinterest avait pour vocation à s’adresser à l’univers de la cuisine ou encore de la décoration, ainsi qu’aux amateurs de bricolage.

L’application a été conçue pour aider les utilisateurs à organiser leurs projets créatifs dans des collections de photos thématiques déclinées sous forme d’album.

L’application reste tout de même encore téléchargeable via l’App Store jusqu’à la date de sa disparition complète au mois de juillet 2020.

Comme le nom du NPE l’indique, ses projets sont de nature expérimentale, et tout ne bénéficiera pas d’une large diffusion.

Connue pour ses nombreuses expérimentations, notamment l’une d’entres elles qui concernait la sortie de sa cryptomonnaie « Libra » qui créa la polémique, Facebook poursuit ses innovations numériques avec la sortie au mois de Mai de sa toute nouvelle application expérimentale dénommée « Venue » qui est concurrent direct de Twitter et qui a pour fonction d’offrir un lieu dans lequel les fans peuvent s’engager autour d’événements diffusés en direct.

Du nouveau pour le dernier téléphone de OnePlus!

Depuis le temps que le public spécule sur le nom du dernier téléphone de la marque chinoise née en décembre 2013, nous avons du nouveau pour vous.

Ca a été validé aujourd’hui et l’entreprise Oneplus a choisie de nommer son dernier appareil le « OnePlus Nord ». Ce sera la première fois qu’un appareil de la marque ne sera pas nommé d’après un chiffre ou une lettre.

Comptez tout de même sur un montant aux environs de 500$ pour acquérir le OnePlus Nord, un effort de la marque chinoise qui commercialisait la précédente version du modèle un plus de 600 $.

La firme de Shenzhen a attiré l’attention cette année lorsqu’elle a présenté la série OnePlus 8, avec le modèle Pro à un prix qui rivalisait avec d’autres produits phares; Pendant ce temps, les fans se souviennent encore de l’époque du «Flagship Killer». À l’époque du OnePlus One, ce combiné ne coûtait que 299 $ dans un monde où les appareils de même type coûtaient le double.

Pour son nouvel appareil, la firme asiatique n’intègrera pas de chipset Snapdragon série 800 à son nouveau smartphone

Le nouveau téléphone dispose de 125 Go de stockage, d’un écran AMOLED 90 Hz de 6,55 pouces, un chipset Snapdragon 765G, 6 Go de RAM, d’un appareil photo triple objectif 64MP et d’une batterie 4300 mAh.