07.68.26.70.54

SIREN: 803672112

contact@idevart.fr

Il existe deux types de Dropshipping selon moi, j’ai expérimenté l’un des deux

L’un est plus rentable mais beaucoup plus chronophage que le premier, tandis que l’autre pourrait vous aider à gagner de l’argent grâce aux commissions mais avec un grand volume d’article ou moins mais vraiment recherché par les clients.

Je m’explique. J’ai longtemps expérimenté l’aventure du dropshipping alors que ce système commençait à être connu en France, tout simplement parce que j’ai longtemps recherché des moyens de gagner ma vie en ligne et inévitablement, je longtemps parcouru les sites internet anglophones à ce sujet et donc trouvé des outils quasi-introuvables en France (Avec WordPress et WooCommerce évidemment).

J’étais jeune et ambitieux avec de l’énergie à revendre.

Mais si je parle de mes force, j’aime aussi parler de mes erreur sans lesquels je ne pourrais pas vous donner tous les conseils que vous trouverez sur ce site.

Comme vous le savez, j’utilise WordPress depuis des temps « immémoriaux » (Soit plus de 9 ans avec certitude), et j’ai rapidement trouvé en cet outil des intérêts en termes de gain de temps et d’argent.

J’avais à l’époque pour obsession d’économiser mon temps et le peu de sous que j’avais à investir dans mes tentatives de réussite en ligne.

Le dropshipping à la commission

Il s’agit de la version simplifiée du dropshipping, pour ceux qui veulent rapidement commencer à gagner de l’argent et qui souhaitent surtout davantage déléguer aux fournisseurs la vente et l’envoi de leur produit aux clients.

Votre rôle à vous serait dans un premier temps et dans tous les cas de créer un site internet, soit en marque blanche ou sur votre propre serveur, ce dernier cas apparaissant davantage comme du « vrai » dropshipping.

Dans ce type de dropshipping, vous êtes en quelque sorte un commercial au service d’un fournisseur qui vous récompensera pour chaque vente effectuée.

Il y a moyen de gagner de l’argent avec ce système de dropshipping mais rares sont ceux qui peuvent se affirmer de pouvoir en vivre et encore moins depuis des années car le problème est que votre business est entièrement dépendant des bons vouloirs de votre fournisseurs.

Amazon et Aliexpress sont les plateformes n°1 pour vous aider à vous lancer dans le dropshipping à la commission mais sauf si vous faites ce qu’il faut en marketing et/ou en volume de produit, la rentabilité ne sera pas forcément au rendez-vous.

Mais il existe évidemment des moyens de vous servir de ces systèmes de vente à la commission de manière optimale, c’est que votre activité ne devrait pas avoir pour vocation de seulement vendre, mais de suggérer l’achat de certains produits dans des contextes bien précis.

Si par exemple vous tenez un blog sur les animaux, vos visiteurs seront des personnes réellement intéressés par ce que vous proposez et vous démultiplierez alors vos ventes en proposant ces produits au fil de vos articles.

Il existe des outils WordPress permettant de créer rapidement un site de dropshipping, bien qu’il faille posséder les connaissances adéquats pour les configurer, sans compter le fait qu’il faudrait posséder votre propre serveur et nom de domaine, mais je pourrais évidemment vous aider si besoin.

Le dropshipping « malin »

J’ai écrit un précédent article ou je vous conseillais de « tester » vos produits sur les sites internet de petites annonces avant de vous lancer dans leurs commercialisation.

Pour ce type de Dropshipping, ne pas tester vos produits avant de mobiliser vos fournisseurs serait une grave erreur.

Voici comment je vois ce type de système de Dropshipping.

Il s’agirait de créer son propre site internet avec serveur et nom de domaine.

Le but ici serait d’être capable de facilement basculer d’un site de dropshipping à E-Commerce si les choses « tournent mal », l’avantage d’être à anticiper est que  vos clients connaîtraient déjà votre marque si par exempe vous décidiez de basculer du Dropshipping à du « vrai » commerce en ligne, vous ne perdriez pas en crédibilité par rapport à votre premier expérience.

Et l’autre avantage est que votre nom de domaine aura déjà été répertorié dans la catégorie de vente en ligne de produits spécifiques par les moteurs de recherche, qu’il s’agisse d’un site de dropshipping ou d’une boutique en ligne.

Dans ce type de dropshipping, il faut véritablement travailler sur une identité visuelle propre à votre marque car il va s’agir de voir loin.

Ok, une fois que j’ai retenu tout ça, que dois-je faire ?

Premièrement rechercher des plateformes de grossistes avec de fournisseurs fiables.

Ici vous n’allez pas être un simple intermédiaire entre une plateforme et les clients pour ne pouvoir récolter que les « miettes », vous allez devoir être plus actif.

Chercher pendant des heures les produits que vous verriez bien correspondre à ce que vous proposez et une fois que vous les avez trouvé, les tester sur les sites de petites annonces.

Progressivement.

Si vous constatez une réelle demande, alors vous vous adapterez.

L’avantage des petites annonces c’est que ces plateformes vous évitent à devoir débourser une fortune en visibilité et surtout de vous retrouver à commercialiser des produits dont vous n’êtes pas sûr du potentiel.

Une fois ce passage effectué et que vous avez bien analysé le potentiel de vos produits, commencez à vendre petit et engagez un budget de communication en fonction des résultats que vous attendez.

L’idéal étant de vous spécialiser dans la vente d’un thème de produit bien spécifique car votre expertise aux yeux des moteurs de recherche et du public en dépend.

L’autre est de me contacter afin d’en savoir plus, car comme vous pouvez le voir, mes méthodes sont simplement basées sur du bon sens et de la logique.

Sans compter qu’avant de vous apporter ces conseils, je les ai moi-même testé avec l’obtention de résultats positifs.

En plus de votre boutique en ligne, vous bénéficierez d’un véritable accompagnement vers la réussite de votre activité en ligne.