L’Apple Watch 6 un accessoire idéal pour les pratiquants de Yoga grâce à ses fonctionnalités innovantes

La prochaine itération de l’Apple Watch devrait sortir dans le courant du mois de Septembre 2020 lors du salon annuel d’Apple en Californie (WWDC 2020), découvrez l’une des plus impressionnantes fonctionnalités de la gamme de portables cet automne avec le déploiement de watchOS 7.

Avec ses dernières innovations, il se pourrait que l’Apple Watch 6 dépasse la Galaxy Watch 3 dans le « coeur » du public en devenant l’accessoire de yoga par excellence et en proposant une batterie de mesures innovantes aux pratiquants.

En effet, le géant américain s’est récemment vu octroyer un brevet intitulé «Pose et fréquence cardiaque des dépenses énergétiques pour le yoga», avec pour signification que l’Apple Watch 6 sera légitimement capable de suivre avec précision les dépenses énergétiques des utilisateurs pendant leurs séances de yoga.

L’Apple Watch Series 6, c’est pour cet automnehttps://t.co/IQhbVmCTvR pic.twitter.com/jrYrhRiXCG

— Consomac (@Consomac) June 10, 2020

La montre utilisera les données de fréquence cardiaque et de mouvement pour détecter la nature des poses de l’utilisateur afin de déterminer l’énergie qu’il dépense.
Le thermomètre de l’Apple Watch va également permettre de prendre la température de la peau afin de savoir si l’utilisateur fait du « yoga bikram », afin qu’elle puisse adapter les mesures en conséquence.
Il existe déjà un préréglage de yoga sur l’Apple Watch qui fonctionne déjà très bien, mais ces nouvelles fonctionnalités le rendront encore plus performant, en collectant des données plus complets sur vos séances.

Facebook va suspendre les publicités politiques en marge des prochaines élections américaines

Ayant subi un boycott de grandes marques partenaires qui ont reproché à Facebook son manque d’implication à l’encontre de l’attitude du président Trump au sujet du racisme et des violences policières et Facebook réfléchit sérieusement a totalement bloquer toutes publicités politiques pour les prochaines élections.

Suite à de nombreuses pressions internes et externes au groupe, le sujet est toujours en discussion et n’a pas encore été finalisée, selon l’agence.

La nouvelle vient d’un rapport de Bloomberg, qui affirme que Facebook pourrait être amené à devoir bloquer temporairement les publicités politiques concernant les prochaines élections.

Un porte-parole du géant des réseaux sociaux a indiqué que le groupe ne souhaitait pas faire de commentaires dans l’mmédiat.

Le document rapporte que Facebook réfléchit à une gestion globale de qui serait à considérer comme étant de la publicité politique ou non pour mieux réguler son réseau à la période cruciale ds élections aux Etats-Unis.

Cette démarche serait serait une première pour Facebook qui semble être victime de sa propre influence envers ses utilisateurs, mais de nombreux pays imposent déjà diverses restrictions aux campagnes ou reportages politiques à l’approche des élections, notamment  en Espagne ou en Israël.

 

Vos routeurs domestiques peuvent être de véritables « passoires » en terme de sécurité

La fréquence de mises à jours de toutes appareils reliés à internet peut s’avérer être un véritable problème de sécurité informatique.

Vos routeurs n’ont probablement pas été mis à jour par leurs fabricants depuis un moment et vous devriez sérieusement y penser selon une étude allemande récente.

Depuis quand ne vous êtes vous pas pencher sur les éventuels problèmes de sécurité dont pourrait souffrir le routeur de votre box? Sachez que les risques que vous prendriez à utiliser un routeur qui souffrirait de manque de mise à jour sont véritablement inimaginables.

Un institut Allemand est à l’origine d’un rapport à propos de la sécurité des routeurs domestiques et leurs problèmes de sécurité insuffisantes.

Sur 127 routeurs analysés pour le rapport, 46 n’ont eu aucune mise à jour de sécurité depuis plus de 6 mois, ce qui est un risque considérable pour vos appareils reliés à votre réseau. Tous ces éléments décelés étaient vulnérables à des «centaines» de failles connus.

L’institut a également découvert que certains fabricants se contentent simplement de publier des mises à jour qui n’ont pratiquement aucune utilité sans corriger les vulnérabilités connues, donnant aux utilisateurs un faux sentiment de sécurité lorsqu’ils les mettent à jour exposant ainsi leurs clients aux dangers d’éventuels attaques informatiques.

L’étude a également mis en lumière le fait que certains routeurs n’ont pas été mis à jour depuis plus de 3 ans. Pour finir, une écrasante majorité des routeurs utilisent une version obsolète de Linux pleine de défauts.

En tant qu’élément principal de votre réseau internet, des quantités importantes de données sensibles transitent quotidiennement par les routeurs domestiques et mériteraient un peu plus d’égards de la part des opérateurs et de leurs fabriquants.

Thunderbolt 4 d’Intel, ce qui change pour les ports de votre ordinateur

La dernière version de la technologie de connexion d’Intel peut être particulièrement déroutant, après avoir traversé plusieurs phases différentes depuis le passage des produits Apple aux ordinateurs portables et aux ordinateurs de bureau traditionnels.

Il est important de connaître cette technologie, en particulier lorsque vous pensez à l’ordinateur qui pourrait vous convenir. Ne soyez pas surpris si vous voyez indiqué sur ordinateur portable en magasin les spécifications  » USB-C  » et « Thunderbolt ». Il s’agit d’une nouvelle norme.

Présentée par Apple, la technologie Thunderbolt d’Intel existe depuis 2009. Cependant, au moment où la version 3 de Thunderbolt est apparu en 2016, le choses avaient évolué.

L’USB-C était alors devenu le nouveau connecteur USB, complété par un câble USB puissant et mis à jour qui pouvait générer jusqu’à 15 watts de  pour les appareils et jusqu’à 100 watts de charge pour les PC compatibles, en somme bien plus que les anciennes normes.

L’USB connu alors un énorme changement, avec d’énormes évolutions à venir pour les nombreuses autres connexions informatiques standard.

Créé par Intel et Apple, Thunderbolt existe depuis 2011, il s’agit d’une connectique multiprotocole très performante et qui permet de chaîner les périphériques.

Le rôle du Thunderbolt est de transférer des données en grande quantité et rapidement si la génération de la connectique est récente. il peut s’agir d’un clé USB, d’un disque dur externe ou encore des équipements audio ou vidéo. cette technologie permet également de transférer rapidement un signal vidéo en très haute définition.

Intel a récemment annoncé le lancement d’une nouvelle « solution de connectivité par câble universelle » offrant en fait le même débit de données maximal que Thunderbolt 3 (40 Gbit/s) mais qui ajoute des améliorations telles que des exigences de performances minimales accrues, des capacités étendues et la conformité aux spécifications USB4.

Le nouveau « Thunderbolt 4 » sera une fonctionnalité incluse des prochains processeurs Intel Tiger Lake, mais les utilisateurs d’autres processeurs pourront en bénéficier à l’aide du contrôleur Thunderbolt 4 série 8000 soit les contrôleurs hôtes JHL8540 et JHL8340 pour les fabricants d’ordinateurs et contrôleur de périphérique JHL8440 pour fabricants d’accessoires.

Qualcomm dévoile son nouveau chipset Snapdragon 865 Plus 5G

L’entreprise américaine Qualcomm a récemment mis sur le marché son tout dernier chipset Snapdragon 865 Plus qui promet des performances améliorées pour la prochaine génération de smartphones 5G.

Le SoC Snapdragon 865, sera étroitement lié au SD865 ordinaire, qui a été mis sur le marché en fin d’année 2019. En plus de toutes les fonctionnalités intéressantes du SD865, cette version sera doté d’un processeur 10% plus rapide, avec également un processeur graphique 10% plus rapide et de Qualcomm FastConnect 6900 pour une connexion Wi-Fi plus rapide.

Une récente déclaration de presse de Qualcomm au sujet de sa nouvelle itération 865 Plus évoque les principales fonctionnalités partagées par les SD865 et SD865 plus.

Ce SoC comprend des cœurs de processeur Kryo 585, un GPU Adreno 650, le dernier moteur Qualcomm AI de 5e génération, des fonctionnalités premium Snapdragon Elite Gaming ainsi que du système Modem-RF Snapdragon X55 5G pour la 5G mondiale.

Le chipset Snapdragon 865+ apporte par ailleurs des fonctionnalités mobiles complémentaires telles que des pilotes GPU actualisables, ou encore d’un rendu de bureau vers l’avant et des vitesses allant jusqu’à 144 ips. La nouvelle puce est notamment la première puce de silicium mobile à dépasser la fréquence de 3 GHz.

A noter le seul autre changement apporté à la puce Snapdragon est l’ajout de Qualcomm FastConnect 6900 pour une connexion Wi-Fi 6e plus rapide.

 

HongKong perd toujours un peu plus de territoire dans la liberté individuelle de ses habitants

Le gouvernement chinois a déployé ce mardi son pare-feu contre la liberté totale d’accès à internet des habitants de Hong Kong.

Les violentes manifestations menés par les habitants de la ville de HongKong ces derniers mois ont probablement accentués la mise en place de cette nouvelle étape menée par la Chine contre les libertés individuelles des hongkongais.

En effet, dans la proclamation récente d’une nouvelle loi controversée au motif de la sécurité nationale, la police hongkongaise détient désormais les pleins-pouvoirs dans la censure et le traçage de la parole en ligne, les fournisseurs d’accès ont maintenant pour obligation de fournir l’identité les informations d’utilisateurs.

De nombreux habitants, inquiets depuis l’entrée en vigueur de la loi la semaine dernière, ont tout fait pour effacer leur empreinte numérique évoquant tout forme de dissidence ou de soutien des violentes manifestations des mois derniers.

HongKong fait donc face à l’annulation de ce qui le distinguait de la Chine continentale, à savoir un accès internet gratuit et ouvert.

Il n’y a désormais plus d’accès aux principaux réseaux sociaux étrangers ni a Google. Cette campagne de censure touche également d’autres plateformes d’informations étrangers.

En réaction de cette atteinte flagrante aux libertés individuelles, Les géants des réseaux sociaux ainsi que Google et d’autres ont déclaré qu’ils ne coopéreraient pas avec le gouvernement chinois avant d’avoir examiné la loi.

Le réseau social TikTok, qui est d’origine chinoise, a annoncé la suppression de son application à HongKong en raison de la nouvelle loi imposée par Pékin.

Il semble évident qu’en réponse aux violentes protestations qui ébranlèrent pendant des semaines la ville, la Chine souhaite affirmer un peu plus l’appartenance et la soumission de ce territoire aux mêmes lois que le continent, les Hongkongais seront, à travers cette loi, surveillés et punis en cas d’activité de dissidence en ligne.