Bientôt la fin des solutions de stockage « à l’ancienne » avec cette innovation technologique?

Des super SSD de type vinyle pourraient être à l’origine de la disparition des solutions de stockage habituelles.

Les data centers géants dits hyperscale modernes ont pour axes de progression les performances de stockage, la capacité ainsi que la densité, c’est pourquoi plusieurs outils de stockage SSD de nouvelles générations devraient voir le jour dans les années à venir en vue d’optimiser les performances et la capacité de stockage des solutions actuellement disponibles.

 « Kioxia » anciennement « Toshiba Memory », un fabricant multinational de mémoire informatique japonais,  annonce une nouvelle méthode, plus simple et plus économique, pour fabriquer des SSD de hautes capacités: les SSD de niveau plaquette.

Kioxia propose donc de créer un Waffer (plaquette) “tout-en-un”. Une galette de silicium qui serait doté de la totalité des composants nécessaires pour créer un SSD : Contrôleur et mémoire flash compris. Une idée qui implique moins d’unités de stockage par waffer mais qui affranchirait de nombreux processus secondaires.

La plaquette doit être sondée à l’aide de la “ technologie super multi-sondages ” de Kioxia pour analyser et supprimer les matrices 3D NAND endommagées, puis attacher à un pad avec des E/S et des connecteurs d’alimentation. Cette phase d’exploitation doit être mené en même temps afin d’extraire les performances IOPS séquentielles et aléatoires maximales.

La capacité des disques SSD actuellement sur le marché est notamment limitée par leur forme et les techniques de conception des puces, alors que les limites d’efficacité sont définies par les contrôleurs et l’interface PCI Express (PCI-E).

En ce qui concerne la plaquette, elle peut bénéficier d’un nombre important de canaux NAND, tandis qu’une interface PCI-E 6.0 x16 serait à même de pouvoir fournir jusqu’à 128 Go/s de bande passante.

Quant aux IOPS qui est un SSD multicanaux, ses performances pourraitent atteindre des millions d’IOPS.