HongKong perd toujours un peu plus de territoire dans la liberté individuelle de ses habitants

Le gouvernement chinois a déployé ce mardi son pare-feu contre la liberté totale d’accès à internet des habitants de Hong Kong.

Les violentes manifestations menés par les habitants de la ville de HongKong ces derniers mois ont probablement accentués la mise en place de cette nouvelle étape menée par la Chine contre les libertés individuelles des hongkongais.

En effet, dans la proclamation récente d’une nouvelle loi controversée au motif de la sécurité nationale, la police hongkongaise détient désormais les pleins-pouvoirs dans la censure et le traçage de la parole en ligne, les fournisseurs d’accès ont maintenant pour obligation de fournir l’identité les informations d’utilisateurs.

De nombreux habitants, inquiets depuis l’entrée en vigueur de la loi la semaine dernière, ont tout fait pour effacer leur empreinte numérique évoquant tout forme de dissidence ou de soutien des violentes manifestations des mois derniers.

HongKong fait donc face à l’annulation de ce qui le distinguait de la Chine continentale, à savoir un accès internet gratuit et ouvert.

Il n’y a désormais plus d’accès aux principaux réseaux sociaux étrangers ni a Google. Cette campagne de censure touche également d’autres plateformes d’informations étrangers.

En réaction de cette atteinte flagrante aux libertés individuelles, Les géants des réseaux sociaux ainsi que Google et d’autres ont déclaré qu’ils ne coopéreraient pas avec le gouvernement chinois avant d’avoir examiné la loi.

Le réseau social TikTok, qui est d’origine chinoise, a annoncé la suppression de son application à HongKong en raison de la nouvelle loi imposée par Pékin.

Il semble évident qu’en réponse aux violentes protestations qui ébranlèrent pendant des semaines la ville, la Chine souhaite affirmer un peu plus l’appartenance et la soumission de ce territoire aux mêmes lois que le continent, les Hongkongais seront, à travers cette loi, surveillés et punis en cas d’activité de dissidence en ligne.