Loon: Une société sœur de Google offre un service internet aux habitants de régions reculées du Kenya

Le gouvernement Kenyan a décidé d’agir contre l’isolement des populations reculées du pays en faisant de l’accessibilité du réseau internet sa priorité.

Loon qui est une filiale d’Alphabet, au même titre que Google, fournira désormais un accès Internet aux régions reculées du Kenya

L’urgence pour le gouvernement Kenyan était de maintenir un lien entre les habitants confinés contre le risque de contamination au COVID-19, c’est désormais chose faite puisque Loon fournira une couverture 4G pour que les habitants puissent passer des appels vocaux et vidéo, naviguer sur le Web et diffuser des vidéos.

Ce projet de longue date, en cours depuis plus d’un an devait nécessiter l’aval du gouvernement Kenyan qui vient tout juste de donner son accord à son lancement.

Le service Internet 4G délivré par des ballons a été testé auprès de 35 000 clients et couvrira initialement une région de 50 000 km2.

En parcourant plus de 35 millions de kilomètres avec plus d’un million d’heures passées dans la stratosphère, cet astucieux système de réseau internet est donc officiellement actif.

Un logiciel de navigation automatisé alimenté par un puissant algorithme doit permettre aux ballons de Loon d’arriver à destination.

Le directeur général de Telkom Kenya, Mugo Kibati, a déclaré que c’était « une étape passionnante pour la fourniture de services Internet en Afrique ».

« Les ballons connectés à Internet seront en mesure d’offrir une connectivité aux nombreux Kenyans qui vivent dans des régions éloignées qui sont mal desservies, et de ce fait restent défavorisées », a-t-il ajouté.

Ce succès n’est pas du goût de tous puisque certains regrettent que le système n’ait pas été expérimenté et mis en place dans d’autres pays africains plus déconnectés encore que certains habitants du Kenya.