Acculé, Facebook affirme dans une lettre ouverte qu’il n’exploite pas le terrain de la haine

Technologie